Inauguration du Jardin de la Paix

Inondations, déchets, propreté publique...Quimper agit pour la préservation de l'environnement

Inauguration du Jardin de la Paix

Inauguration du Jardin de la Paix Le jardin de la paix en centre-ville.
Archives
Le 12/04/2013 • Mis à jour le 12/04/2013 | 15h47

Le coeur historique de Quimper s’enrichit d’un nouveau jardin.

Depuis 2009 la Ville de Quimper a entrepris d’aménager un nouveau jardin dans le coeur de ville, entre la rue des Douves et la rue Elie Fréron. Situé en surplomb du jardin de la Retraite, il offre une vue imprenable sur le centre historique tout en nous proposant une végétation rare en Bretagne à base de plantes méditerranéennes.

Il ouvre au public ce vendredi 12 avril.

Ce jardin d’agrément offre aux quimpérois et aux visiteurs le plaisir de la promenade ou du repos. Dédié à la paix, la présence de l’olivier ou du pin d’Alep renforce son caractère symbolique.

Historique

2009 fut l’année du démarrage des travaux avec le percement d’un mur et la création d’un escalier en granite. Puis vinrent en 2011 les travaux de terrassement et en 2012 les habillages en pierre, la création d’arches, d’escaliers, l’installation de l’oued, des rocailles et des vignobles.

Cette année les plantations viennent de se terminer et le jardin peut enfin ouvrir ses portes au public.

Un jardin « remarquable »

D’une surface de 900 m2, le jardin de la paix présente une végétation exclusivement méditerranéenne : myrte, oliviers, cistes, cyprès, lavandes, vigne.

Le jardin de la paix est parcouru de calades et d’allées de cyprès. Il dispose d’une pergola à huit piliers où il fera bon se reposer lors des prochaines journées ensoleillées et d’une « caseta » au fond du jardin.

Le belvédère offre une vue remarquable sur le jardin de la Retraite, le coeur historique de la ville et bien sûr les flèches de la cathédrale.

Un jardin en terrasse

La configuration du jardin de la paix fait de cette parcelle une extension logique du jardin de la Retraite. La pente générale est compensée par la création de terrasses, retenues par des murets de pierres sèches, éléments indissociables des paysages méridionaux :

  • la première terrasse constitue un panorama sur la ville
  • la deuxième terrasse offre un paysage d’oliviers et de lavandes limité au nord par une allée couverte et une pergola
  • la troisième terrasse est une reconstitution de garrigue avec des mélanges d’arbustes florifères comme les cistes et autres romarins.

Un jardin de la paix

Si quelques espèces plantées comme le pin d’Alep ou l’olivier sont elles-mêmes des symboles de paix, ce jardin sera imprégné des symboles liés aux plantes méditerranéennes comme la myrte, symbole d’Aphrodite et de l’amour ou le cyprès, symbole de l’immortalité.

Il aura pour vocation, au fur et à mesure des années, d’être un espace vert commémoratif et symbolique de la paix.

Ce jardin pourra devenir un lieu de « jumelage » avec d'autres collectivités disposant d'un jardin de la paix.

Des citations relatives à la paix seront incrustées sur des plaques le long des allées.

La première plaque dévoilée ce 12 avril 2013 porte la mention suivante, choisie par le maire de Quimper, Bernard Poignant : La paix est le seul combat qui vaille d’être mené - Albert Camus, 8 août 1945


Le jardin de la paix en chiffres

  • 900 m2 de surface totale
  • 240 m2 de pelouse sèche
  • 360 m2 de massifs
  • 80 m2 de lavande
  • 60 m2 de vigne
  • 200 m2 d’allées
  • 55 ml de murets
  • 3 arches
  • 1 pergola à 8 piliers
  • 1 jardin des pots
  • 8 arbres
  • Coût de l’ensemble des travaux d’aménagement : 285 000 €

Maîtrise d'oeuvre et exécution des travaux

  • Conception et suivi des travaux : Direction du Paysage et des Jardins (DPAJ) - Ville de Quimper
  • Terrassement, maçonneries et plantations de gros sujets : entreprise Bellocq – Quimper
  • Ferronnerie : atelier serrurerie (DBM) - Ville de Quimper
  • Plantations et pots : équipe centre ville de la DPAJ - Ville de Quimper