> PERIODE 1900 - 1949

Histoire de Quimper de 1438 à nos jours

> PERIODE 1900 - 1949

Année

Quelques faits marquants de l'histoire quimpéroise

1900

- Création de la commission diocésaine d'histoire et d'archéologie

1901

- Création d'un musée diocésain d'histoire et d'archéologie
- La population de Quimper s'élève à 19441 habitants

1902

- Construction du pont du théâtre, premier ouvrage d'art en béton armé de la région
- Expulsion des communautés religieuses
- Frédéric le Guyader devient conservateur de la bibliothèque municipale

1903

- Projet de salle des fêtes

1904

- Inauguration du théâtre municipal
- Ouverture de cours secondaires pour jeunes filles, futur lycée Brizeux
- Organisation du premier match de football à Quimper

1905

- Création de la bourse du travail
- Décès de Jean-Marie Déguignet, l'auteur des mémoires d'un paysan bas breton
- Création du stade quimpérois
- Fondation du syndicat des ouvriers potiers, faïenciers et peintres
- Le cirque américain Buffalo Bill à Quimper
- Construction du pont de la Poste
- Séparation de l'Eglise et de l'Etat

1906

- Grèves révolutionnaires à Quimper
- Grande cavalcade organisée par le bureau de bienfaisance

1907

- Expulsions des grands séminaristes

1908

- Inauguration du monument de la Tour d'Auvergne
- Un arrêté municipal limite la vitesse des automobiles à 12 km à l'heure
- Déclaration des statuts de l'association « la lyre quimpéroise », société musicale
- Première régate sur l'Odet dans la baie de kerogan
- Visite de la reine mère d'Italie

1909

- Construction d'une nouvelle préfecture
- Les vestiges des anciens remparts de la Ville sont classés monuments historique

1910

- Première meeting d'aviation à l'hippodrome de Cuzon

1911

- Création du bulletin paroissial la Voix de Saint-Corentin

1912

- Henri Jacquelin, premier maire socialiste de Quimper

1913

- Ouverture des premières salles de cinéma à Quimper
- La municipalité assure l'installation de poubelles sur la voie publique

1914

- La guerre : Premier convoi de blessés à Quimper : neuf hôpitaux temporaires reçoivent les militaires blessés à Quimper
- Théodore Le Hars, maire

1915

- La commune subventionne la bibliothèque de la caserne du 118ème RI
- La commune souscrit pour 44000 francs à l'emprunt de la Défense Nationale
- La municipalité offre un appareil de bains douches « pour l'hygiène de nos soldats sur le front »
- La ville fait l'acquisition du square de l'ancien évêché
- 142 quimpérois tombent dans les combats

1916

- La ville s'orne des trophées pris sur l'ennemi : 4 canons de 77, 2 lances-bombes de 50, 2 mortiers de 75, 1 obusier de 150 et un avion, sont placés sur la place Saint-Corentin
- La ville décide de prendre un règlement municipal sur la police des moeurs
- 102 soldats quimpérois tombent au Champ d'Honneur

1917

- 70 quimpérois tombent dans la bataille

1918

- Quimper perd encore 97 de ses enfants dans les combats. Au total le prix payé par Quimper a été de 1914 à 1918 de 556 « morts pour la France »

1919

- Quimper se souvient des villes martyres et devient la marraine de la petite commune de Juniville dans les Ardennes, totalement détruite par la guerre.

1920

- Grande séance cinématographique place de la Résistance
- Inauguration du lycée de jeunes filles

1922

- Inauguration du cinéma Odet Palace

1923

- Première fête des reines de l'Odet
- Publication du roman de Max Jacob « le terrain Bouchaballe »
- Construction du pont de la Poste
- Naissance de Charles Hernu, futur ministre de la Défense de François Mitterrand

1924

- Organisation d'un congrès pan-celtique
- Procès de Guillaume Seznec : ouverture du procès d'Assise à Quimper

1925

- Les habitants du quartier du Cap Horn pétitionnent pour obtenir la construction d'une passerelle les reliant à Locmaria

1926

- Exposition d'agriculture
- Décès de Frédéric Le Guyader, homme de lettres

1927

- Construction des bains douches
- Décès de Katell Cornic : créatrice des fameuses crêpes dentelles

1928

- Quimper victime d'inondations
- Décès accidentel du maire Théodore Le Hars dans un accident automobile, Edouard Ménez devient maire
- Inauguration du mémorial de la guerre 1914-1918
- Le 137ème R.I. remplace le 118ème R.I. dissout

1929

- Grève des patrons boulangers
- Création des faïenceries Fouillen

1930

- Visite officielle du président Gaston Doumergue
- Démolition de l'ancienne prison du chapeau rouge
- Installation de l'électricité dans l'ancien collège de jeunes filles
- Reconstruction partielle du bureau de bienfaisance
- Elargissement du pont du Steïr

1931

- Naissance à Quimper d'Even Le Moign de Tissot : prix international 1961 des jeunes compositeurs lors des semaines musicales internationales de Paris

1932

- Création d'un aérodrome sur le terrain de manoeuvre de Pluguffan, en collaboration avec le ministère de l'Air, la ville de Quimper et la Chambre de Commerce

1933

- Auguste Ménardeau, maire
- Manifestation paysannes des chemises vertes de Dorgères

1934

- Projet d'aménagement du salle des fêtes aux halles
- Incendie partiel de l?école normale des jeunes filles

1935

- Prosper Gautier, maire
- Nouvelles inondations à Quimper
- Inauguration de l'aérodrome de Quimper-Pluguffan
- Construction du pont Saint-François

1936

- Le front populaire
- Premières études d'aménagement du port au Corniguel

1937

- Construction de nouvelles halles à Quimper,
- Reconstruction de l'abattoir
- Ouverture de cours municipaux de dessin au gymnase municipal
- Ouverture de la première crèche municipale

1938

- De nombreux réfugiés espagnols arrivent à Quimper

1939

- Incendie du musée départemental breton
- Le Tour de France à Quimper
- La guerre : 1200 réfugiés du nord et de l'est de la France arrivent à Quimper
- 1500 quimpérois sous les drapeaux sont faits prisonniers pendant la campagne de France

1940

- Quimper capitale de la France : dans la nuit du 11 au 12 juin 1940 Paul Reynaud envisage le repli du gouvernement sur Quimper, mesure finalement annulée
- 19 juin 1940 : occupation de la ville par les Allemands,
- La ville de Quimper doit assurer l'hébergement de 2000 soldats et officiers allemands

1941

- Création du Réseau Johnny, seul réseau de résistance française à communiquer avec Londres de mars à mai 1941.
- Première exécution : Eric Tixier, secrétaire du syndicat des métaux à Quimper, résistant de la première heure, est condamné à mort et exécuté le 20 septembre 1941 dans la région parisienne.

1942

- Pierre Jolivet, résistant FTP est fusillé par les Allemands le 5 juin 1942 à Quimper
- Les Allemands confisquent les statues en bronze : le monument de La Tour d'Auvergne, des bronzes du jardin du théâtre disparaissent à jamais.

1944

- 14 janvier 1944 : cambriolage par la Résistance des bureaux du service du STO
- 5 mars 1944 : décès au camp de Drancy du poète et peintre Max Jacob
- 8 août 1944 : Libération de Quimper par la seule Résistance.
- Hervé Marchand maire de la Libération
- 22 septembre entrée des troupes Américaines

1945

- Yves Wolfarth devient maire en septembre 1945.
- Première élection au suffrage universelle de trois femmes conseillères municipales
- Visite officielle à Quimper du général de Gaulle comme chef du gouvernement provisoire de la République
- Création du lycée technique de jeunes filles

1946

- Le recensement de la population arrête le nombre des Quimpérois à 20149 personnes.
- Fermeture de la maison de tolérance de la rue Penn ar Stang
- Création des grès Keraluc
- Incendie du quartier de Toul Al Laer

1947

- Joseph Halleguen maire de Quimper

1948

- Visite officielle du président de la République Vincent Auriol et du ministre de la reconstruction René Coty
- Première Grande fête de Cornouaille après l'interruption due à la guerre des fêtes des reines, premiers échanges avec des groupes écossais

1949

- Naissance à Quimper de Dan Ar Braz, compositeur interprète, créateur de l'héritage des Celtes
- Création de l'office public d'habitation à bon marché de l'agglomération quimpéroise

Ville de Quimper
Contact

Hôtel de ville et d'agglomération de Quimper
44 place Saint-Corentin
CS 26004 - 29107 Quimper cedex
02 98 98 89 89 - contact@quimper.bzh

Horaires

Ouverture de l'accueil
En semaine : 8h30 - 18h
Samedi matin : 9h - 12h

Ouverture de l'état civil
En semaine : 8h30 - 17h
Samedi matin : 9h - 12h