Cité sportive de Penvillers

Le top départ est donné pour les travaux de rénovation de la Cité sportive de Penvillers ! Ils visent à offrir aux Quimpérois un équipement de qualité et fonctionnel pour tous. Au-delà des aménagements sportifs, c’est un véritable projet d’aménagement intégré, ouvert et traversant qui va naître au coeur du quartier de Kerfeunteun.

Le complexe sportif le plus fréquenté de Quimper va faire peau neuve. Le réaménagement du site, entériné au Conseil municipal du 10 décembre 2020, poursuit deux objectifs essentiels :

  • favoriser la pratique du sport, en loisir et compétition, avec des équipements modernes
  • concevoir un équipement de quartier comme un véritable lieu de vie ouvert à tous.

Le sport par tous et pour tous

Elément central du site, la piste de 400 mètres comptera huit couloirs (au lieu de six aujourd’hui) et deux lignes droites de 100 m opposées, lui permettant d’obtenir à terme une homologation fédérale pour accueillir des compétitions d’envergure nationale. Une vigilance a été portée sur la quantification et l’implantation des ateliers sportifs prévus : une aire de saut à la perche, deux aires de saut en hauteur, deux aires de lancer de javelot, trois aires de lancer de poids, une aire de saut en longueur avec deux bacs à sable, une cage pour le lancer de disque et une cage à lancer mixte (disque et marteau). Le site sera éclairé, un dispositif d’affichage sportif et de chronométrie sera également installé. Les athlètes pourront fouler la nouvelle piste de course à partir de l’automne 2023, tout en profitant de l’installation prolongée des vestiaires temporaires.

L’actuelle tribune de 2 200 places, construite il y a 54 ans, sera démolie début 2023 pour être reconstruite. Le concours d’architecture sera lancé en septembre 2023, le lancement des travaux de construction de la nouvelle tribune est fixé à l’automne 2025.

Un lieu de vie au cœur de Kerfeunteun

A travers ce projet, la Ville porte une volonté forte d’offrir un nouveau visage à la Cité sportive de Penvillers pour afficher ce site emblématique comme un véritable atout pour la ville.

Une réflexion d’aménagement global, au-delà de la focale purement sportive, est actuellement en cours pour imaginer le Penvillers de demain. Des pistes sont d’ores-et-déjà évoquées autour de la mobilité ou encore de la requalification des espaces paysagers existants. L’idée étant de faire de la topographie du site une force pour encourager la pratique du sport en plein air et d’ouvrir l’espace à un public nouveau.

La réflexion porte notamment sur :

  • les futures implantations possibles, tant définitives que provisoires, dans le complexe sportif et le parc des expositions, en concertation avec les acteurs concernés. Le schéma global identifiera les lieux possibles de ces futures implantations ;
  • les déplacements, notamment les mobilités actives, et le stationnement dans le secteur ;
  • l’ouverture du complexe sportif sur le quartier permettant d’en faire un parc urbain, en développant notamment les parcours sportifs, les parcours santé, les parcours familiaux, intergénérationnels et inclusifs ;
  • la végétalisation du site ;
  • l’aménagement du vallon situé au sud/ouest en un espace favorisant le partage et la rencontre, ainsi que l’observation de la nature ;
  • l’identification et l’aménagement des espaces qui pourraient être dédiés aux habitants du quartier ;
  • l’introduction de la culture, tant évènementielle que permanente (expositions, photos, sculptures…) ;
  • l’accessibilité de la cité sportive aux engins de secours.

Enfin, l’aménagement global de la cité sportive de Penvillers et la reconstruction de la tribune nécessitent d’interroger le devenir d’un certain nombre de locaux, jusque-là utilisés par les services municipaux et associations, afin de proposer une localisation pertinente et opérationnelle pour chacun.

Pour l’heure, l’enveloppe dédiée à ce projet d’aménagement se décompose de la façon suivante :
400 000 € HT pour la déconstruction de la tribune, 800 000 € HT pour les aménagements globaux et 4 M€ HT pour la reconstruction de la tribune. L’hébergement provisoire des clubs et des activités (vestiaires et sanitaires) a été mis en place pour un montant de 220 000 € HT.

Un accompagnement sur-mesure pour les associations

Toutes les associations de gymnastique ont été relogées dans des salles communales. Le temps des travaux, les licenciés du club d’athlétisme pratiqueront leurs activités sportives à Pont-l’Abbé (piste de
400 m), sur le plateau sportif du Likès (pour les plus jeunes), au stade de Creac’h Gwen, et à Plonéour-Lanvern (pour la pratique de la perche).

En parallèle, pour accueillir les associations dans les meilleures conditions, les aires d’entrainement du stade ont été rénovées. Après installation d’un éclairage provisoire, le plateau sportif du lycée de Cornouaille sera également en mesure d’accueillir des athlètes de demi-fond et de triathlon.

Pour ce qui est du fonctionnement administratif des clubs, une solution de relogement a été proposée dans des locaux de la collectivité, rue de Stang Bihan, permettant aux quatre associations concernées d’être relogées.

Première phase des travaux : le réemploi à l’honneur.

Le lancement des travaux implique, pour des raisons de sécurité, la fermeture de la piste d’athlétisme. Toutefois, les entraînements de football sur le terrain synthétique avoisinant se poursuivent : les joueurs peuvent profiter des sanitaires et vestiaires temporaires installés. A compter du 14 novembre, une clôture viendra encadrer le site en travaux.

Les travaux de désamiantage et les premières déconstructions (petite tribune, tour de piste et guichet d’entrée) débuteront lundi 21 novembre. Une attention particulière sera portée au recyclage et au réemploi :

  • La démolition impliquera 94,8% de déchets inertes (béton, gravats, céramique). 99 % d’entre eux seront recyclés (soient 5434 tonnes). Dans un second temps, le béton qui sera concassé et recyclé sur site pour permettre la remise à niveau le sol après démolition de la tribune et la constitution des couches de forme pour la piste d’athlétisme. Seules 10 tonnes de déchets (soit 0,20 %) seront acheminées en Installation de stockage de déchets dangereux. Un atout écologique, mais aussi un gain de confort et de sécurité pour les riverains grâce à la réduction des passages des camions.
  • Un certain nombre d’éléments a été identifié comme étant ré-employable. Sont concernés : fenêtres, isolation en laine de verre, sièges des gradins, dalle de faux plafond, portes métallique et en bois, radiateurs en fonte et acier, sanitaires (WC, lavabos, douche), banquettes en bois des vestiaires, grilles de caniveau autour de la piste d’athlétisme, garde-corps du tour de la piste. Ces objets, qui représentent 5 % (289 tonnes) sont des déchets issus de la démolition. Aux côtés de l’entreprise Le Pape, c’est l’association finistérienne Le Repair qui a répondu à l’appel d’offre porté par la Ville pour assurer cette mission de réemploi. Cette action s’inscrit notamment dans le programme « Renforcer la prise en compte des enjeux de démolition sélective et de réemploi dans le bâtiment » soutenu par l’ADEME.

La démolition se poursuivra après la trêve des fêtes de fin d’année, avec les destructions des principaux éléments du site, dont la tribune.

Participer pour connaître et s’approprier le Penvillers de demain

Le choix du terme « Cité sportive » n’a rien d’anodin pour ce projet ambitieux et structurant, guidé par la concertation. Placer l’expertise d’usage au premier plan de la conception du projet s’est rapidement imposé comme une priorité pour la Ville afin de permettre à tous de s’approprier ce futur lieu de vie du quartier.

La vocation du site étant de répondre aussi bien aux besoins des sportifs qu’à ceux des habitants, les riverains, habitants de Kerfeunteun ou Quimpérois intéressés par la démarche, salariés travaillant à proximité, assistant.e.s maternel.le.s se promenant sur le site, entraîneurs, jeunes utilisateurs… Chacun a été rapidement invité à prendre part au projet. Une commission extra-municipale dédiée a notamment été créée et évolue aux côtés d’un comité de pilotage technique. La voix de ses membres a notamment renforcé la volonté d’une réflexion sur l’aménagement global du site.

Cette dynamique de concertation n’a pas vocation à s’essouffler avec le lancement des travaux. Dans cette optique les associations et clubs sportifs occupant le site sont actuellement invités à exprimer leurs besoins et attentes sur l’avenir de la Cité sportive de Penvillers.

Plus globalement, des temps d’échanges et d’informations, ainsi que des animations ponctueront le calendrier avec, en ligne de mire, l’inauguration de la nouvelle piste fin 2023.

Une réunion de présentation du projet, ouverte à tous, s’est tenue le samedi 10 décembre dans la matinée, à l’espace Dan ar Braz. Les élus et équipes techniques étaient présents pour informer, écouter et répondre aux questions. Cliquez ici pour consulter le power-point de présentation 

Calendrier des travaux

  • Lundi 14 novembre à fin décembre : lancement des travaux / mise en place de la clôture / installation des vestiaires / sanitaires temporaires / désamiantage / déconstruction & réemploi
  • Mi-janvier 2023 : démolition
  • Février 2023 : concassage des gravats sur place
  • Mars – octobre 2023 : travaux de la piste d’athlétisme
  • Juin 2023 : choix du scénario pour l’étude globale d’aménagement
  • Septembre 2023 : lancement du concours de maitrise d’œuvre pour la reconstruction de la tribune.
  • 2026 : (18 à 24 mois) : début des travaux de reconstruction de la tribune