Les halles gourmandes

En 2025, les nouvelles Halles gourmandes ouvriront leurs portes au Moulin-au-Duc, à quelques pas de la rue Kéréon. Un projet majeur dédié à l’alimentation et au bien manger qui s’inscrit dans une ambition globale pour le centre-ville de la capitale cornouaillaise.

Lorsque l’on parle alimentation, les usages changent et les attentes aussi. Si le commerce de proximité reste un moteur important et apprécié de la vie urbaine, c’est parce qu’il a su évoluer et répondre aux nouveaux besoins.  Le projet des halles s'inscrit dans cette évolution et propose une vision plus large qui mêle les questions de consommation et de qualité de l'alimentation aux enjeux sociaux et environnementaux.

Ces futures halles gourmandes en lien avec le marché de la Providence s’installeront dans un bâtiment ouvert sur l’extérieur donnant naissance à un véritable nouveau pôle alimentaire. Un espace populaire, vivant, accessible à tous qui contribuera à l’animation et à l’attractivité du centre-ville

Construire de nouvelles halles au Moulin-au-Duc, c'est également redessiner le centre-ville. Loin d'être une révolution, l'installation des halles au Moulin-au-Duc est une continuité, la poursuite de l'aménagement des rives du Steïr, l'autre rivière qui structure Quimper, le « Kemper » confluent en breton. Un mouvement marqué par l'ouverture du Cinéville en 2012, la création du parc de la Providence, la construction actuelle d'un bâtiment administratif, la future requalification de la galerie Kéréon…

Extension du domaine du centre-ville

Les visiteurs de la ville sont d'autant plus heureux qu'ils ont d'endroits à explorer. Le théâtre de Cornouaille ou la médiathèque Alain-Gérard sont rapidement devenus de nouveaux points de destination et de balade.

À 330 mètres de la cathédrale Saint-Corentin et quelques pas de la rue Kéréon, les halles du Moulin-au-Duc seront particulièrement accessibles : à proximité immédiate d’un grand parking et d’une voie verte qui constituera dès 2024 un axe majeur des mobilités actives, en connexion avec d'autres quartiers, comme la Terre-Noire, et d'autres communes de l'agglomération comme Pluguffan.

À l'échelle de la ville, agrandir le centre vers le nord-ouest est aussi affaire d'équilibre au regard de l'est où le quartier de la gare change de visage autour du futur Pôle d'échanges multimodal.

Quand vitalité rime avec diversité

La construction de nouvelles halles permettra de doter Quimper d’une nouvelle place, la place Saint-François. Transformée et allégée, elle deviendra un lieu de vie du centre-ville.  Expression associative, expositions, jeux pour enfant, brocantes, spectacles de rue, pratique sportive, sans oublier de redonner une place à la nature et au végétal…tout reste encore à inventer pour en faire un endroit vivant où les générations pourront se côtoyer.

Cette place ouverte à la lumière et abritée du vent pourrait rester partiellement couverte grâce au maintien d’une partie de la charpente patrimoniale des actuelles halles.

Un commerce redynamisé

Une place Saint-François plus aérée augmentera la visibilité des vitrines du pourtour et la possibilité d'étendre les terrasses des bars et des restaurants.

Parallèlement, les halles du Moulin-au-Duc ouvriront de nouveaux flux de circulation, en recréant des liaisons et des boucles commerçantes.

L'enjeu est de faire de ces nouvelles halles un lieu de destination, une locomotive commerciale. Beaucoup de villes ont perdu leurs halles, alors que les habitants et les touristes apprécient ces lieux de commerces et d’échanges.  

L' alimentation dans toutes ses dimensions

 Les halles sont un lieu fédérateur, pas seulement commercial mais aussi convivial et culturel.  L'intérêt de construire un bâtiment neuf est de l'adapter totalement aux besoins logistiques ou sanitaires liés au produit frais mais aussi d’y proposer des espaces pour de nouveaux usages. L’engouement pour les circuits courts, les modes de production respectueux de la santé et de l'environnement seront ainsi pensés et intégrés au bâtiment lui-même qui se dessine comme un « tiers-lieu du bien-manger » ou une « maison de l'alimentation. »

 

Jean-Jacques Banide

Isabelle ASSIH, maire de Quimper

→ A quels nouveaux usages répondront les halles du Moulin-au-Duc ?

Nous allons créer des halles contemporaines qui répondent aux attentes actuelles des habitants (en termes de luminosité, d’animations…) mais également aux attentes futures des 40 années à venir ! Ce sera une vitrine du savoir-faire alimentaire et de l’artisanat local, des halles modernes, lieu de rendez-vous des Quimpérois. En plus des échoppes, nous aurons des espaces de restauration, des espaces de réunions et d’ateliers pédagogiques autour du bien manger.

→ Comment ce nouveau lieu peut-il remodeler le centre-ville ?

Le projet complet intégrant les halles et la future place Saint-François représente un investissement de 10 millions d’euros, l’un des plus importants depuis 20 ans.

Il sera la locomotive de la redynamisation du centre-ville et permettra de l’ouvrir vers les quartiers, les espaces et équipements publics situés à proximité (médiathèque, théâtre de Cornouaille).

→ Plus largement, comment voyez-vous le centre de Quimper en 2026 ?

Pour Quimper, si riche de son patrimoine, notre centre est un joyau que nous aimons montrer aux visiteurs. Nous devons le préserver mais aussi le préparer pour l’avenir car il doit rester un lieu de vie accueillant habitants, entreprises, commerces et services au public. Il est aujourd’hui en restructuration, en partie grâce au programme « Action Cœur de Ville ». De nouveaux équipements et services apparaissent (PEM, voie verte, bâtiment Providence…) et des logements sont rénovés.

Le centre-ville accueillera de nouveaux actifs et de nouvelles familles. Ces actions visent à offrir un cadre de vie agréable et apaisé pour simplement donner envie à tous les Quimpéroises et Quimpérois, de tous les quartiers de vivre et de faire vivre notre centre-ville.

 

Zoom sur la nouvelle place Saint-François

L’installation des Halles au Moulin-au-Duc va permettre de transformer la place Saint-François.

Objectif : offrir à Quimper un lieu de rencontre intergénérationnel et convivial : espaces de jeux pour enfants et adultes, terrasses de café, espaces verts…

Une grande démarche de concertation sera déployée afin d’associer les Quimpérois à la création de cette nouvelle place centrale.

Dernière mise à jour le 11/05/2022