Grippe aviaire : mise en place d’une zone de contrôle temporaire

Grippe aviaire : mise en place d’une zone de contrôle temporaire

Grippe aviaire : mise en place d’une zone de contrôle temporaire Goéland
Le 04/08/2022 • Mis à jour le 04/08/2022 | 16h36

Depuis le vendredi 29 juillet 2022, suite à la découverte de deux cadavres de Goélands argentés sur le territoire de Quimper, une zone de contrôle temporaire de 5 km autour de l’impasse de l’Odet a été mise en place par arrêté préfectoral.

Les mesures de prévention suivantes sont rendues obligatoires par la Préfecture sur l’ensemble du département :

  • Le recensement de tous les lieux de détention de volailles, exploitations commerciales ou non commerciales, et d'autres oiseaux captifs en lien avec les mairies ;
  • La claustration ou mise sous filet des basse-cours (pour éviter le contact avec des oiseaux sauvages). ;
  • La mise à l’abri des volailles des élevages commerciaux selon les dispositions qui dépendent des espèces et des modes de production ;
  • L’interdiction de mouvements d’entrée et de sortie des exploitations de volailles et d’autres oiseaux captifs sauf dérogation ;
  • L’interdiction de rassemblement d’oiseaux (exemples : concours ou expositions) sauf dérogation. En cas de vente de volailles vivantes sur le marché, l’accès est limité à un seul vendeur. ;
  • L’interdiction de l’introduction dans le milieu naturel de gibiers à plumes et l’utilisation d’appelant.

Ne pas toucher les cadavres

Ce virus n’est pas transmissible à l’homme mais il peut affecter les oiseaux domestiques. Le public doit éviter tout contact avec les oiseaux sauvages y compris les plumes et les déjections.

La surveillance de la maladie s’organise autour de deux axes :

  • La surveillance de la faune sauvage
    En cas de découverte d’un ou plusieurs cadavres d’oiseaux sauvages, ne touchez pas l’animal et repérez précisément son emplacement, informez l’Office français de la biodiversité (OFB) au 02 98 82 69 24 ou la commune de Quimper au 02.98.98.89.67;
  • La surveillance des oiseaux domestiques. Une mortalité inhabituelle doit faire l’objet d’un signalement auprès de votre vétérinaire. Il fera l’analyse de la situation et se mettra en relation avec les services compétents pour diligenter le cas échéant une enquête et la conduite de prélèvements.

Pour rappel, les particuliers détenteurs de basse-cour ou d’autres oiseaux captifs élevés en extérieur sont tenus de se déclarer auprès de leur mairie sur le site https://mesdemarches.agriculture.gouv.fr ou le formulaire cerfa 15472 : cerfa15472*02

Infos pratiques

→ Consulter l’arrêté n°29-2022-022-IA du 29 juillet 2022 déterminant une zone temporaire autour d’un cas d’influenza aviaire hautement pathogène dans la faune sauvage et les mesures applicables dans cette zone

→ Plus d’infos sur : https://agriculture.gouv.fr/tout-ce-quil-faut-savoir-sur-linfluenza-aviaire