Nouvelles halles gourmandes : présentation du projet sélectionné

Accueil Toutes les actualités Quimper demain, projets

Nouvelles halles gourmandes : présentation du projet sélectionné

Nouvelles halles gourmandes : présentation du projet sélectionné Halles gourmandes : Vue depuis l’angle du boulevard du Moulin au Duc (façade Sud-Est)
Le 23/06/2022 • Mis à jour le 24/06/2022 | 16h59

Fin 2025, les nouvelles halles ouvriront leurs portes au Moulin-au-Duc, à quelques pas de la rue Kéréon. Un projet majeur qui s’inscrit dans une ambition globale pour le centre-ville de la capitale cornouaillaise.

Les nouvelles halles s’intègrent dans une vision élargie du centre-ville. Le nouveau bâtiment sera situé à moins de 300m des halles actuelles, à proximité immédiate de parkings, de la voie verte, de cheminements doux et des transports en commun.

Plus ouvertes vers l’extérieur, modernes et accueillantes, les futures halles gourmandes seront un lieu de vie et d’expérience dédié à l’alimentation en plein cœur de Quimper. Elles viendront s’insérer harmonieusement sur le site du Moulin-au-Duc et participeront à renforcer la dynamique du centre-ville.

Avec leurs larges baies vitrées, elles s’ouvriront directement sur le centre historique, le Steïr, la galerie du Chapeau Rouge et auront un lien direct avec le marché de plein air.

Le conseil municipal du 23 juin a retenu l’architecte chargé de la maîtrise d’œuvre. Les études ont aujourd’hui commencé pour une ouverture prévue pour la fin d’année 2025

Très attendues, ces halles vont remplacer les halles Saint-François dont la restructuration aurait été très complexe et couteuse (plus de dix millions d’euros).

La lauréate est l’agence d’architecture nantaise DLW Architectes (mandataire) associée aux bureaux d’études ECSB, Solab, APYC, ECCG et Phytolab.

Un espace de vie et d’expériences

Avec une emprise au sol de 1 060 m² et 11,90 mètres de hauteur, le bâtiment prévoit de nombreux espaces connectés entre eux qui pourront fonctionner de manière autonome.

Au rez-de-chaussée se déploieront les étals des commerçants et un espace de dégustation libre, avec tables et chaises pour manger sur place.

À l’étage, on trouvera un restaurant de 400 m², une terrasse exposée sud et un espace polyvalent qui pourra accueillir des animations autour de la cuisine ou des associations sur plus de 225 m².

Et sur le toit, un rooftop de 400 m2 avec la possibilité proposée par l’architecte d’y ouvrir un bar.

Un jeu de transparences

Sobre, fonctionnel, cet équipement comportera six entrées un grand escalier extérieur et un ascenseur pour le rendre accessible à tous. Il fera la part belle au bois, au béton, au verre et saura jouer avec les transparences.

Une conception pensée aussi pour prendre en compte les enjeux environnementaux dans sa construction et dans son fonctionnement quotidien.

Ses abords seront réaménagés avec la création d’une venelle, d’une placette et de nouvelles circulations tout autour pour faciliter son intégration dans le quartier.

Clin d’œil à l’histoire de Quimper, la céramique sera aussi présente dans la décoration des étals.

Ce projet mesuré répondra à toutes exigences des commerçants et des clients.

Calendrier prévisionnel & budget

L’avant-projet détaillé et le permis de construire seront validés d’ici l’été 2023 pour un début des travaux en mars 2024 et une ouverture attendue pour la fin d’année 2025.

Les travaux sont estimés à 5.15 millions d’euros HT, équipement et aménagement des étals compris.

Présentation du projet retenu

Implantation urbaine du projet

Vue depuis l’angle du boulevard du Moulin au Duc (façade Sud-Est)

Vue depuis la placette Ouest

Exemple d’organisation des échoppes

La concertation continue

Des rencontres régulières avec les commerçants des halles et du marché ont eu lieu depuis le début du projet.
Un opérateur spécialisé sera présent pour les accompagner afin de préparer la transition vers les futures halles et de maintenir la dynamique du marché.

Aménagements des espaces, mode des gestion, animations du lieu, les sujets à travailler avec les commerçants sont encore nombreux d’ici l’ouverture.

En parallèle une grande concertation avec les habitants, les commerçants et les associations va être mise en place pour imaginer collectivement le devenir de la place Saint-François.