Propreté urbaine, tous concernés

Propreté urbaine, tous concernés

Propreté urbaine, tous concernés Ville propre
Le 06/10/2021 • Mis à jour le 08/10/2021 | 15h35

Une ville propre est une ville agréable à vivre. L’entretien de l’espace public fait appel à la responsabilisation collective et individuelle. Quimper lance son plan de propreté 2021-2026, réorganise son service et incite chacun à davantage de civisme.

Enjeu majeur en termes d’image, d’attractivité, mais aussi de protection des milieux, la propreté urbaine mobilise trente agents municipaux, les équipes travaillent 362 jours par an. Leurs missions sont partiellement revues pour répondre efficacement aux nouveaux comportements.

Incivilités en augmentation

En effet, les incivilités de certains usagers se multiplient. Un exemple : depuis le début de la crise sanitaire beaucoup de corbeilles de ville (il y en a 550 sur la ville) sont saturées de déchets, notamment alimentaires. En centre-ville leur collecte qui était assurées chaque matin du lundi au dimanche ne suffit plus, une collecte supplémentaire le samedi après-midi a été rajoutée.

On constate que des sacs poubelles sont sortis en dehors des jours de collecte et que des dépôts sauvages sont faits à proximité des colonnes de déchets. Davantage d’interventions sont prévues pour y remédier. D’autres comportements qui perdurent (mégots, déjections canines) nécessitent des ramassages réguliers.

Le nombre de tags et graffitis augmente (plus de 300 entre janvier et juin), nécessitant d’intervenir sur les espaces privés sans attendre d’être sollicité.

Sensibiliser tous les habitants

La Ville multiplie les moyens pour que les citoyens soient acteurs de la propreté. Depuis juin, elle met à disposition des restaurateurs du centre-ville un compacteur expérimental accessible 24h/24.

Une autre initiative est l’adhésion, depuis janvier, à l’AVPU (Association des Villes pour la Propreté Urbaine). Elle dispose d’un référentiel à partir d’Indicateurs d’objectifs de la propreté, qui permet la mise en place de suivis. Ceux-ci pourront être partagés avec les conseils de quartier, qui sont impliqués dans la démarche de propreté collective.

Si la pédagogie s’exerce envers l’ensemble des citoyens (une campagne de communication démarre), la Ville sensibilise également les bailleurs sociaux et a prévu des animations dans les écoles.

Que puis-je faire ?

Il est du pouvoir de chacun, dans le respect du travail des agents municipaux et de l’espace public, d’agir au quotidien.

  • Dans la rue

Je jette mes petits déchets dans les corbeilles. Je rapporte les autres pour les mettre dans ma poubelle grise.
En terrasse ou sur le trottoir, je jette mes mégots dans les cendriers.
J’ai toujours un sac sur moi pour ramasser les déjections de mon chien.

  • Devant chez moi

J’entretiens mon pas de porte : nettoyage et désherbage réguliers.
Je sors et rentre ma poubelle le jour de la collecte, seulement à partir de l’heure indiquée.

  • Je constate un problème

Je le signale : dégradation, dépôt sauvage, graffiti, débordement d’égout, etc. sur l’appli Quimper+.

  • J’ai une question

Je la pose au service propreté, tél. 02 98 98 89 67 (à confirmer et adresse mail à indiquer le cas échéant).