Bien dans son quartier

Bien dans son quartier

Bien dans son quartier "Bien dans son quartier" Mag+n°94
Le 13/09/2021 • Mis à jour le 14/09/2021 | 10h34

Ergué-Armel - Un Conseil bien dans son quartier

Voir l'image en grand

Réunis dès février, les 56 membres du Conseil de quartier d'Ergué-Armel apprécient leur cadre de vie et sont bien décidés à le faire savoir.

C'est en février qu'a eu lieu la première séance plénière du Conseil de quartier. Pandémie oblige, les premières réunions des 18 février, 8 avril, 20 mai ont eu lieu en visioconférence.

Un renouvellement

Les conseillers sont désormais rompus aux outils numériques, même si les « digital natives » sont encore peu nombreux (la majorité ont entre 41 et 60 ans). 58% étaient volontaires pour siéger au Conseil : pour mieux connaître le fonctionnement de la Ville, soutenir l’équipe municipale ou par affection pour leur quartier. 20% représentent des associations et 22% ont été tirés au sort sur les listes électorales. Seules 10 personnes ont déjà effectué un mandat.

Margaux Philippe, adjointe chargée du quartier compare le Conseil à une agora où « chacun pourra être force de proposition et soumettre ses idées au groupe. Des actions ponctuelles pourront être mises en place pour dynamiser le grand Ergué et se réapproprier son territoire. » (voir encadré).

Un budget à gérer en autonomie

La grande nouveauté, c'est l'autonomie dont vont bénéficier les Conseils qui se verront confier la gestion d'un budget participatif de 400 000 € à répartir entre les quatre quartiers de la ville, en fonction des projets.

Les idées des conseillers armélois

Jean-Marie Renault a proposé de participer au World clean up day, une action mondiale de ramassage des déchets menée le 18 septembre. Certaines collectes pourront être associées à des découvertes des micro-quartiers d'Ergué-Armel, qui sont nombreux !

David Duvollet prospecteur en archéologie diachronique est autorisé par la préfecture de région à mener des recherches sur différentes époques de l'archéologie et à Ergué-Armel, il a découvert des indices de l'homme de Néandertal ! Il fait partager ses indices dans une exposition sur les chasseurs cueilleurs, derniers nomades du Finistère qui étaient également présent sur Ergué armel .

En Mairie annexe jusqu'à fin Septembre.

Penhars - L'ARPAQ

Installée depuis février 2020 dans les locaux flambant neufs de l’Espace Simone-Weil, l’Association de Retraités et Personnes Âgées du Pays de Quimper a pour mission de permettre aux retraités d’être des acteurs de la cité à part entière, en promouvant des actions de solidarité et en développant les activités qui leur sont destinées. Après une année 2020 difficile en raison de la crise sanitaire, les adhérents reprennent petit à petit le chemin de l’association pour retrouver leurs activités préférées, comme l’atelier cuisine et l’atelier nutrition qui se déroulent dans la cuisine lumineuse et très bien équipée de l’Espace Simone Weil. Lors de l’atelier cuisine, un adhérent est le chef du jour. Les participants démarrent la séance à 9h30, préparent le repas par sous-groupe, et déjeunent ensemble, un vrai moment de partage et de convivialité ! L’atelier Nutrition, encadré par une diététicienne, s'adresse à un public en découverte du "bien manger". L'idée est de redonner l'envie et la confiance de cuisiner, pour soi, pour les autres... même quand on vit seul(e). Le principe est donc d'assister à tous les ateliers thématiques (au nombre de 7).. Rendez-vous sur le site web pour en savoir plus...

ARPAQ 4, avenue des Cols Verts 29000 Quimper. Tél. 02 98 55 53 86 - www.arpaq.fr

Kerfeunteun - L'hôtel inter-consulaire de Cuzon

Voir l'image en grand

Un hôtel pour les abriter toutes... ou presque ! La Chambre d'agriculture, celle de métiers et de l'artisanat et l'agence Quimper Cornouaille Développement sont désormais installées toutes les trois dans l'hôtel inter-consulaire de Cuzon.

Cet ensemble de bâtiments de 4390 m2 (dont 2507 m2 de nouvelle surface de plancher) se compose d'une Maison de l'agriculture. Sur troisniveaux, elle abrite la Chambre d'agriculture mais aussi ses locataires (syndicats et associations liés au monde agricole), soit un total de 90 personnes.

La Chambre de métiers et de l'artisanat, historiquement implantée à Cuzon, occupe ses nouveaux locaux depuis juillet, avec un effectif de 40 personnes.

Les 27 salariés de l'agence Quimper Cornouaille Développement ont eux aussi investi leur nouveau bâtiment avant l'été.

Des passerelles et espaces partagés

Le but était bien de regrouper dans un même lieu trois organismes agissant dans le domaine de l’économie et de l’aménagement du territoire ; des passerelles relient les différents bâtiments.

Pour réaliser des économies d’échelle, des locaux et des services sont mutualisés : salles de réunion et de formation et espaces d’accueil.

Centre-ville - Déchets compactés

Les cafés et restaurants ont rouvert et la clientèle est au rendez-vous. Afin de mieux organiser la collecte de leurs déchets, un nouveau service est proposé en centre-ville à tous les professionnels des métiers de bouche : un compacteur.

La collecte des bacs gris a lieu tous les soirs, sauf le dimanche, elle commence à 18h et s’achève à 23h. Il n’est pas toujours facile de stocker les déchets du service du midi et il arrive que des bacs et des sacs s’accumulent en dehors des horaires, notamment aux abords de la mairie et de la rue Élie Fréron.

Afin d’y remédier, l’Agglomération a installé un gros conteneur de 12 m3 derrière l’hôtel de Ville, sur le parking de l’EHPAD La Retraite. Il s’agit d’un compacteur, accessible 24h/24, destiné pour l’instant à une trentaine de professionnels situés dans le cœur historique, au maximum à 150 mètres.

Pour l'utiliser, il suffit de disposer d’un badge fourni par la collectivité. Ce système gagnant-gagnant (les restaurateurs se débarrassent à tout moment de leurs déchets/la ville reste propre pour tous) est dans un premier temps expérimental. Il fonctionne bien par exemple dans l’intramuros de Saint-Malo, où il est installé depuis longtemps.