Covid-19 : Point sur la continuité des services publics

Accueil Toutes les actualités Quimper citoyenne

Covid-19 : Point sur la continuité des services publics

Covid-19 : Point sur la  continuité des services publics En-tête Covid-19
Le 01/04/2021 • Mis à jour le 02/04/2021 | 17h56

À compter du 6 avril, tout le territoire national passe dans une nouvelle phase de freinage de la pandémie. Fermeture des écoles et des crèches, mais aussi des commerces dits « non essentiels », télétravail privilégié, couvre-feu de 19h à 6h… Autant de mesures qui amènent la ville de Quimper et Quimper Bretagne Occidentale à adapter son organisation pour assurer la continuité des services publics.

Les services d’accueil et administratifs de l’Hôtel de Ville restent ouverts aux usagers aux horaires habituels.

Il est demandé de privilégier les contacts téléphoniques et l'usage du mail pour toute demande afin d’obtenir un rendez-vous.

L’ensemble des services techniques municipaux et communautaires (gestion des espaces publics, voiries, espaces verts, déchèteries, collecte des déchets…) poursuivront leurs actions.

Les points particuliers

Les écoles et les accueils de loisirs sans hébergement (ALSH)

La fermeture des établissements scolaires est confirmée pour trois semaines, dès ce vendredi 2 avril au soir, sur l'ensemble du territoire français.

  • À partir de lundi 5 avril, les élèves auront une semaine de cours à la maison. Puis toutes les académies seront placées en vacances de printemps pour une durée de 2 semaines.

  • À compter du 26 avril 2021 : rentrée en présentiel pour les écoles maternelles et primaires. Les collèges et lycées resteront fermés et les cours seront alors dispensés à distance.

Retour possible à la normale le 3 mai, « avec des jauges adaptées ».

Les écoles et les ALSH pourront accueillir les enfants des professionnels prioritaires (voir liste ci-dessous) et les enfants en situation de handicap.

La semaine du 6 avril les enfants des personnels prioritaires pourront être accueillis dans quatre écoles publiques quimpéroises :

  • Edmond Michelet (accueillant aussi les enfants des écoles Léon Blum, Pauline Kergomard, Le Quinquis et Kervilien)
  • Emile Zola (accueillant aussi les enfants des écoles Petit Parc, Kergoat ar Lez et Victor Hugo)
  • Jacques Prévert (accueillant aussi les enfants des écoles Léon Goraguer, Frédéric Le Guyader et Paul Grimault/Stank ar C’Hoad)
  • Kerjestin (accueillant aussi les enfants des écoles Paul Langevin, Penanguer, Bourg de Penhars, Ferdinand Buisson, Yves Le Manchec et Jean Monnet)

→ Les écoles seront ouvertes de 7h30 à 19h et la restauration sera assurée.

→ Les parents souhaitant inscrire leur enfant doivent prendre contact avec l’école de scolarisation habituelle de leur enfant.

→ Les enfants ne seront accueillis que sur présentation d’une attestation sur l’honneur de l’absence de toute solution de garde et d’un justificatif attestant de l’appartenance à une catégorie prioritaire (carte professionnelle, attestation de l’employeur…).

→ Un accueil sera aussi organisé pour ces mêmes enfants prioritaires le mercredi 7 avril et pendant les vacances de printemps dans les accueils de loisirs de Cascade / Kerjestin et d’Edmond Michelet.

Pour toute inscription pour ces périodes, merci de vous adresser à l’accueil central de la mairie (accueil@quimper.bzh ou 02.98.98.89.81).

Les crèches, les haltes-garderies et les assistantes maternelles

La fermeture des établissements d’accueil de la petite enfance est confirmée pour quatre semaines, dès ce vendredi 2 avril au soir, sur l'ensemble du territoire français.

→ Les crèches des Petits Mousses et l’Arche de Noé à Quimper

→ La crèche de Briec

restent ouvertes et pourront accueillir les enfants des professionnels prioritaires et les enfants en situation de handicap.

Toutes les haltes-garderies, les crèches de Plomelin et d’Ergué-Gabéric seront fermées.

Les assistantes maternelles sont autorisées à accueillir les enfants.

Liste des professionnels indispensables à la gestion de l’épidémie pour lesquels une solution d’accueil doit être proposée :

  • Tous les personnels des établissements de santé ;

  • Les biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, masseurs kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes ;

  • Tous les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage (professionnels en charge du contact-tracing, centres de dépistage, laboratoires d’analyse, etc.) et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers), ainsi que les préparateurs en pharmacie ainsi que les ambulanciers;

  • Les agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise ;

  • Tous les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants : EHPAD et EHPA (personnes âgées) ; établissements pour personnes handicapées ; services d’aide à domicile (personnes âgées, personnes handicapées et familles vulnérables) ; Services infirmiers d’aide à domicile ; lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé ; appartements de coordination thérapeutique ; CSAPA et CAARUD ; nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus ;

  • Tous les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée ;

  • Les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil.

  • Les forces de sécurité intérieure (police nationale, gendarmerie, surveillant de la pénitentiaire).

Les services publics devant fermer temporairement

Pendant cette nouvelle phase :

→ La Conciergerie, 7 rue du Guéodet est fermée

Le Conservatoire de musiques et d’art dramatique continuera à assurer les cours de musique et d’arts dramatiques en distanciel.

Le musée des beaux-arts reste fermé

Les équipements sportifs restent fermés sauf les établissements qui accueillaient des publics prioritaires (professionnels sportifs, personnes en situation de handicap ou avec certificat médical …)

Les services publics aménagés

L’offre de transport sur le réseau QUB est adaptée :

A partir du mardi 6 avril 2021, l’ensemble des lignes du réseau QUB passeront sur des horaires de période de vacances scolaires et ce jusqu’au 2 mai 2021. Toutes les lignes normalement réalisées sur la période de vacances scolaires seront assurées (lignes régulières et les lignes Presto ayant des horaires de vacances scolaires). Les horaires des lignes à destination des deux CFA de Quimper et de l’UIMM seront adaptés selon les calendriers spécifiques de ces établissements professionnels.

À partir du 3 mai 2021, sauf si de nouvelles annonces sont faites, le réseau QUB repassera en horaire de période scolaire sur l’ensemble de ses lignes.

L’offre HandiQUB, à destination des personnes à mobilité réduite, sera maintenue à l’identique et tous les services seront assurés.

L’agence commerciale QUB et son standard resteront ouverts sur les horaires habituels d’accueil du lundi au samedi :

→ Ouverture de l’agence de 9h30 à 12h15 et de 13h30 à 18h30

→ Ouverture du standard téléphonique de 8h30 à 18h30

Les marchés ouverts restent ouverts

Ils se limitent à l’accueil des commerçants autorisés (métiers de bouche, fleuristes, chocolatiers…)

Centre de vaccination

À compter du 19 avril 2021, un centre de vaccination ouvrira à la salle Dan Ar Braz (près de Penvillers) en remplacement du centre de vaccination actuel.

Obligation du port du masque sur le territoire de Quimper

Le préfet du Finistère prolonge jusqu'au 1er juin 2021, l'obligation du port du masque de protection, sur le territoire de la commune de Quimper, de 8 heures le matin à minuit pour toute personne de 11 ans ou plus, circulant à pied lorsqu’elle accède ou demeure dans les espaces publics.

Cette obligation ne s’applique pas aux personnes exerçant une activité physique ou sportive ainsi qu’aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires, définies en annexe du décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 modifié, de nature à prévenir la propagation du virus.