Sécurisation des abords des établissements scolaires : programme d’actions en 2021

Sécurisation des abords des établissements scolaires : programme d’actions en 2021

Sécurisation des abords des établissements scolaires : programme d’actions en 2021 Micro quartier "Rue de la Fontaine/kergoat Ar Lez"
Le 11/02/2021 • Mis à jour le 11/03/2021 | 10h40

Afin de garantir la sécurité de tous, enfants comme adultes, la ville de Quimper a programmé pour l’année 2021 un certain nombre d’aménagements de voirie aux abords des établissements scolaires.

Lieux de vie et de passage, les périmètres des établissements scolaires* sont des zones de rencontre pour lesquelles la garantie d’une sécurité optimale doit être de rigueur. L’affluence aux heures de pointe et la diversité des usagers de la voirie (piétons, cyclistes, automobiliste…) nécessitent des aménagements spécifiques pour protéger les usagers les plus vulnérables, notamment les enfants et adolescents, mais également les personnes à mobilité réduite (dont les personnes âgées) ou les personnes accompagnées d’un enfant en poussette.

* Près de 70 établissements d’enseignement sont recensés sur Quimper (hors centres de formation), dont 39 écoles primaires, 9 collèges et 8 lycées.

Si de nombreux aménagements ont été réalisés depuis des années, de nombreux dysfonctionnements perdurent et des actes d’incivilité sont constatés au quotidien, avec notamment des vitesses excessives d’automobilistes et du stationnement sauvage sur trottoir. Ces comportements se traduisent par la mise en danger des enfants et des adolescents.

Afin de répondre à cette problématique, des aménagements de voirie sont programmés pour 2021. Ils doivent permettre de « pacifier » et d’assurer un réel partage de l’espace public aux abords des établissements scolaires et de donner la priorité à la sécurité des piétons et des personnes en situation de handicap.

Les objectifs de ces aménagements sont multiples :

  • Réguler les flux des usagers principalement aux périodes d’affluence,
  • Favoriser les déplacements des piétons et cyclistes à destination des écoles, collèges et lycées,
  • Sécuriser le cheminement et la traversée des piétons,
  • Augmenter la visibilité du périmètre scolaire,
  • Éviter le stationnement « sauvage »,
  • Inciter aux ralentissements des automobilistes.

L’accident corporel récent d’une lycéenne renversée par une automobile boulevard de France devant le lycée de Cornouaille rappelle le besoin d’apporter des réponses en matière de sécurité routière.

Programme d’actions aux abords de plusieurs établissements, prévues en 2021 :

  • Élargissement de trottoirs sur l’avenue Yves Thépot à proximité du lycée,
  • Sécurisation de la rue Sully desservant le collège Saint Jean-Baptiste dans le cadre de travaux de rénovation de chaussée,
  • Pose de ralentisseurs (coussins berlinois) sur l’avenue de Limerick à proximité de l’école Saint-Julien (1ère tranche de travaux de sécurisation),
  • Pose d’un ralentisseur (coussin berlinois) rue Vis à proximité de l’école Ferdinand-Buisson,
  • Passage en zone 30 de la traversée du bourg de Penhars (école maternelle du bourg de Penhars, collège Max-Jacob),
  • Sécurisation des traversées piétonnes à proximité de l’école Léon-Goraguer, chemin de Prateyer,
  • Sécurisation des cheminements piétons (pose de mobilier sur trottoir) rue d’Orense desservant l’école Saint-Charles et réflexion pour renforcer la sécurisation de l’école Frédéric Le Guyader,
  • Etude sur le nombre de voies de circulation automobile du rond-point de l’Acadie (Boulevard de France) à proximité du lycée de Cornouaille,
  • Création d’un cheminement piéton rue Élie-Fréron à la place du stationnement existant (12 places de parkings) pour améliorer la sécurité de la desserte piétonne des établissements de la place de la Tourbie,
  • Expérimentation sur le secteur de Kergoat Ar Lez (écoles maternelle / primaire Kergoat Ar Lez, écoles maternelle / primaire et collège Sainte-Thérèse) en fonction des résultats de la concertation actuellement en cours.

Par ailleurs, de premières réflexions sont engagées pour définir le programme d’actions en 2022. Il pourrait notamment concerner la sécurisation des abords des écoles Pauline Kergomard, Saint-Julien, Saint-Raphaël, Paul Langevin, Léon Blum, Frédéric Le Guyader et Kervilien.