Futur Hôtel des solidarités : penser l’action sociale de demain

Futur Hôtel des solidarités : penser l’action sociale de demain

Futur Hôtel des solidarités : penser l’action sociale de demain Les Magnolias
Le 14/09/2021 • Mis à jour le 17/09/2021 | 16h38

Ce lundi 13 septembre marque le lancement officiel du futur Hôtel des solidarités, une journée entièrement dédiée à l’un des grands projets du mandat.

Quatre temps forts auprès des élus, partenaires, agents et riverains rythmeront cette journée. L’occasion de présenter, à l’ensemble des parties prenantes, la méthode retenue ainsi que le calendrier. C’est en effet une véritable démarche de co-construction qui s’engage sur la durée (5 ans), afin d’accompagner l’ouverture du futur Hôtel des solidarités au cœur du quartier.

Un Hôtel des solidarités qui joue la carte de la proximité

Voir l'image en grand

D’ici 5 ans, le futur Hôtel des solidarités prendra ses quartiers au sein de l’actuel EPHAD des Magnolias, place Guy Ropars.

La configuration du bâtiment permettra de rassembler les principaux services de solidarités, aujourd’hui répartis sur 2 sites distincts (rue Gourmelen et rue Verdelet), où travaillent 80 agents. Ce regroupement renforcera la lisibilité, la transversalité et l’efficacité dans les services proposés aux publics.

A proximité immédiate du centre-ville et de ses partenaires dont le Centre départemental d’action social, c’est une occasion unique de co-construire un Hôtel des solidarités ouvert sur le quartier et en synergie avec les acteurs institutionnels et associatifs locaux.

« L’objectif de ce nouvel Hôtel des solidarités est de favoriser l’insertion des usagers par une nouvelle approche innovante globale qui combinera différents aspects de l’insertion tels que le logement, le travail, la culture, le sport… » Matthieu Stervinou – Adjoint chargé des solidarités et des handicaps.

Une démarche de co-construction pour penser l’avenir des solidarités sur le territoire

Le cabinet EtSi, en collaboration avec l’école de design de Nantes a été retenu pour accompagner la collectivité dans son ambition de co-construction, suivant une démarche de design de services.

L’ensemble des acteurs réunis ce jour seront consultés, tout au long du projet, autour de 3 grandes phases :

1. Immersion/entretiens : aller à la rencontre des usagers, agents et professionnels, confronter les visions, identifier les besoins et les attentes et donner du sens ; initier des pistes de fonctionnement et de futures collaborations

2. Co-construction de solutions et de services entre les agents, les usagers et les partenaires du territoire en utilisant différentes techniques de créativité afin de lancer une réflexion participative et fédérer.

3. Prototypage et test : concrétiser le projet et imaginer toutes sortes de propositions sans censure, pour proposer des solutions qui seront suffisamment avancées pour être testées auprès du public.

En parallèle, véritable lieu d’information, animation et d’échange, une maison du projet verra le jour. Destinée aux habitants et acteurs associatifs et institutionnels, elle sera au cœur du dispositif de concertation pendant ces 5 ans.

« Cette démarche va permettre de questionner les modes de fonctionnement actuels des services, les synergies entre les partenaires institutionnels et internes, les professionnels, les usagers et les habitants. Il s’agit d’ajuster voir de réorienter les politiques sociales de la collectivité en fonction des besoins identifiés. Autrement dit, ce projet s’attèlera à optimiser le fonctionnement actuel, anticiper les besoins, accompagner le regroupement des agents en co-construisant une action sociale pertinente face aux défis actuels et futurs ». Matthieu Stervinou – Adjoint chargé des solidarités et des handicaps.

Le site des magnolias, place Guy Ropars

  • 3 500 m2, sur 3 étages
  • Des espaces verts à exploiter
  • Une organisation spatiale actuelle permettant divers aménagements

Une mutualisation des services de solidarités en un lieu unique

→ siège du Centre communal et
intercommunal d’action social
(CCAS et CIAS)

→services de la Direction
générale adjointe des
Solidarités de la ville de
Quimper/QBO :

  • Urgence sociale,
  • Insertion par le logement,
  • CLIC,
  • Services ressources de la DGA Solidarités.

Une mixité de publics amenés à fréquenter l’Hôtel des solidarités au regard des services proposés :

  • publics en réinsertion,
  • personnes âgées et aidants.

A noter qu’une congrégation religieuse (2 sœurs) occupe également une partie des locaux et devrait être relogée dans le nouveau bâtiment.

Un projet pour penser l’action sociale de demain :

→ Questionner, améliorer le fonctionnement :

  • Des services aux usagers
  • L’organisation interne des agents et des services
  • Des effectifs actuels des 2 sites en un lieu unique

→ Questionner et intégrer le futur Hôtel des solidarités au sein de son quartier :

  • Animation pour les usagers et les résidents
  • Réflexion à l’ouverture sur le quartier des espaces verts et espaces communs éventuels

→ Travailler sur la communication et l’attractivité du CCAS

→ Mettre en perspective et développer le maillage territorial avec des partenaires locaux pour un accompagnement global de l’usager

→ Concevoir une organisation spatiale en lien avec les usages actuels et futurs

Un calendrier qui offre une large place à la concertation et à la réflexion

Le projet s’étendra jusqu’en février 2026, jalonné de plusieurs étapes :

Juin 2021 à février 2022 Démarche de design de service public
Février 2022 Livraison du cahier des charges des usages du bâtiment
Courant 2022 Déménagement de l’EPHAD des Magnolias
2nd semestre 2023 Démarrage des travaux sur le site libéré des magnolias
Février 2026 Ouverture du nouvel Hôtel des solidarités