Rénovation des Halles : modernité et attractivité

Véritable poumon commercial et espace convivial du cœur de Quimper, les halles vont être rénovées en profondeur. La municipalité met tout en œuvre pour en faire un équipement moderne et lui donner une nouvelle attractivité, dans le cadre d’une redynamisation de l’ensemble du centre-ville.

Le devenir des halles Saint-François constitue une priorité à l’échelle de l’ensemble de la ville, pas seulement sur le plan commercial. Il s’inscrit dans une stratégie patrimoniale, qui vise notamment à évaluer les nouveaux besoins pour prévoir des investissements bien dimensionnés. Il fait partie de la Programmation pluriannuelle d’investissements (PPI).

Une remise aux normes nécessaire…

Les halles que l’on connaît aujourd’hui ont été construites suite à un incendie en 1976. Elles sont une propriété communale, louée aux commerçants. Ceux-ci sont 46 sédentaires actuellement, auxquels s’ajoutent des non sédentaires. Deux bars-restaurants sont attenants.

Il est aujourd’hui impératif de mettre le bâtiment aux normes, sur le plan de l’accessibilité et de la sécurité : de l’édifice (cela concerne également l’étage et le sous-sol), des professionnels, des usagers).

Les Halles, au centre-ville Les Halles, au centre-ville, l'âme commerciale de Quimper.Photo : Pascal Pérennec

… et une ambition d’envergure

Mais la collectivité ne souhaite pas s’arrêter à de simples travaux réglementaires. Elle a saisi l’occasion pour engager une réflexion d’ampleur en étroite concertation avec les commerçants (trois d’entre eux font partie du comité de pilotage) afin d’aller au-delà. Elle réfléchit à faire évoluer les halles, pour s’adapter au contexte économique et commercial très évolutif.

Pourquoi ne pas créer une configuration intérieure un peu différente, redistribuer en partie les espaces, intégrer d’autres activités, afin de valoriser les commerces et d’attirer une nouvelle clientèle ?

Sept millions d’euros

Le cadre, en plein centre-ville, est contraint. Le temps des travaux, les commerces déménageront donc sur un autre site. Plusieurs sont pressentis, telles la place Saint-Mathieu, l’esplanade François Mitterrand et la place Saint-Corentin. Le chantier sera resserré autant que possible, sa durée ne devrait pas excéder un an et demi.

Un des objectifs est qu’un maximum de commerçants déjà présents puisse se réinstaller dans les halles modernisées. Cela va modifier quelque peu leur quotidien, mais aussi celui des clients, dans le sens de davantage d’offre, de confort, de convivialité, de qualité.

Ainsi, la concertation continue autour d’un projet ambitieux, dont le budget est estimé à 7 millions d’euros HT.