Au petit soin pour le mur du Steir

Au petit soin pour le mur du Steir

Au petit soin pour le mur du Steir Pendant deux mois, le mur du Steir fait l'objet de travaux de confortement.Photo : Loïc Larnicol
Le 16/09/2019 • Mis à jour le 23/09/2019 | 09h13

Depuis début septembre, une équipe d’ouvriers s’active dans le Steir, entre le pont Médard et les écluses de la Glacière. Ils travaillent au confortement des fondations du mur, fragilisées au fil des années et risquant à plus long terme, une déstabilisation de l’édifice. La durée du chantier est estimée à deux mois (jusqu’au 31 octobre prochain).

Planning des travaux

Les travaux, menés par l’entreprise Marc (Brest), se déroulent comme suit :

  • nettoyage généralisé de l’ouvrage,
  • enlèvement des souches qui fragilisent le mur,
  • reconstruction de la maçonnerie désorganisée,
  • terrassement en pied d’ouvrage,
  • réalisation d’une poutre parafouille en béton pour éviter les affouillements en pied d’ouvrage,
  • rejointoiement de la maçonnerie.

À noter que les travaux de terrassement peuvent générer un trouble de l’eau dû au soulèvement de la vase située au fond de la rivière.

Ces sédiments sont sans conséquences pour l’environnement et ne génèrent aucune pollution. La poutre béton, quant à elle, est réalisée dans l’enceinte close du batardeau.

Coût des travaux

Le montant des travaux, à la charge de la ville de Quimper, est de 160 000 € TTC.

La mini-pelle dans le Steir déblaie les gravats. La mini-pelle dans le Steir déblaie les gravats.Photo : Loïc Larnicol