Projet d’aménagement des ouvrages sur la rivière du Steïr

Projet d’aménagement des ouvrages sur la rivière du Steïr

Projet d’aménagement des ouvrages sur la rivière du Steïr Le Stéïr
Le 20/10/2017 • Mis à jour le 30/10/2017 | 16h33

La législation (article L214-17 du Code de l’environnement) exige de rétablir la continuité écologique des cours d’eau, pour permettre la migration des poissons et le transit sédimentaire.

Les ouvrages de Moulin au Duc (La Glacière) et Moulin Vert (Prateyer) situés à l’aval de la rivière du Steïr, et qui appartiennent à la ville de Quimper, font obstacle à la continuité écologique. Ils sont identifiés comme ouvrages prioritaires dit « Grenelle ».

La ville de Quimper est donc dans l’obligation de se mettre en conformité avec la réglementation pour assurer la continuité écologique.

De ce fait, elle a confié au Sivalodet le pilotage du projet d’aménagement de ces deux ouvrages.

Le Sivalodet a organisé une réunion avec les riverains de ces ouvrages afin de les associer à la mise en œuvre de cette démarche, leur présenter le projet d’aménagement et de recueillir leur avis.

En effet, les deux ouvrages sont situés en milieu urbain. Ils n’ont plus d’usage économique mais les sites sont très fréquentés par les promeneurs et ont une valeur patrimoniale et paysagère. De plus, la problématique des inondations est un enjeu fort dans ce secteur.

Les ouvrages sont équipés d’une passe à poissons à chevron. Elles sont fonctionnelles uniquement pour les gros salmonidés (saumon, truite de mer) dans certaines conditions de débit. Ce type de passe n'est pas compatible avec les capacités de nage des autres espèces, notamment la lamproie marine et l'alose. La franchissabilité est également perturbée pour l’anguille. En outre, le transport des sédiments n’est pas assuré.

Les ouvrages sont équipés de vannes, manipulées par les services de la ville de Quimper afin de gérer les hauteurs d’eau en période d’étiage et de crues (niveau d’eau dans les passes à poissons, enlèvement des embâcles,…). Cette gestion présente des risques de sécurité pour les agents intervenants sur ces ouvrages.

Le Sivalodet a mandaté le bureau d’études Arcadis en 2016 afin de définir les aménagements nécessaires à l’amélioration de la continuité écologique. Plusieurs scénarios ont été étudiés en concertation avec les acteurs du territoire. Il est proposé d’araser partiellement les déversoirs et de déposer les vannages des deux ouvrages permettant ainsi, de retrouver le fonctionnement d’une rivière naturelle.

L’aménagement des ouvrages entrainera un abaissement de la ligne d’eau et aura un impact visuel et sur l’aménagement des berges. Les mesures d’accompagnement seront réalisées, particulièrement pour l’ouvrage de Moulin au Duc, situé en centre-ville.

Les travaux sont envisagés en 2018 pour Moulin au Duc et 2019 pour Moulin Vert.