Handicap / accessibilité

L'accessibilité, un défi pour tous

La loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées du 11 février 2005 a changé la donne en matière d’accessibilité.

Ce principe fondamental s'applique à tous les handicaps (physique, sensoriel, mental, etc.) et dans une conception très large des « personnes à mobilité réduite » (personnes âgées, transportant des bagages, temporairement handicapées, femmes enceintes…).

Tous les aspects de la vie quotidienne sont pris en compte : logement, transport, lieu de travail, accès aux équipements publics, voirie. Le délai pour parvenir à l'accessibilité est fixé à 2015.

Cet objectif nécessite une approche globale pour traiter toute la chaîne des déplacements, et appelle la mobilisation de chacun : État, collectivités, professionnels, citoyens.

Suite au renouvellement général des instances qui a suivi les élections municipales de mars 2008, la commission communale d'accessibilité a également été renouvelée et s’est réunie, simultanément, avec la commission intercommunale d'accessibilité, le 31 octobre 2008.

L’objet en fut la mise en exergue de la volonté de concertation au travers d’une nouvelle organisation méthodologique créant, notamment, des sous-groupes thématiques.

Pour la commission communale, il existe un sous-groupe « voirie, espaces publics » et un sous-groupe « bâtiments, ERP ». L’idée est de favoriser un dialogue direct, relativement à des sites précis de la ville, entre les représentants des associations de toutes les formes de handicap, les services de la ville et les élus concernés.

Ils rendront compte à la commission de leurs travaux. Grâce aux sous-groupes, plus techniques, la commission conserve un rôle, plus politique, de hiérarchisation des priorités des personnes en situation de handicap. Il est pour nous primordial d’y intégrer des associations hors champ du handicap, pour envisager la problématique sous l’angle plus global de la vie de la cité.

Au-delà de l’instance très officielle que représente la commission communale, nous avons tenu à ce que chaque recoin de la ville, chaque bâtiment de la ville et chaque mode de déplacement soit pris en compte car il s’agit bien de réfléchir en chaîne d’accessibilité pour une personne en situation de handicap et quel que soit son handicap, qui sort de son logement adapté et emprunte une partie de voirie, monte dans le bus, en descend et rentre dans un bâtiment public.

Nous avons mis en place une méthodologie prenant en compte cette problématique de déplacement par la chaîne, en fonctionnant en sous-thématiques (voirie pour la ville, transports pour l’agglomération et bâtiments pour les deux champs de compétence). Sont représentés dans ces sous-groupes toutes les catégories possibles de handicap ainsi qu’une association comme l’ARPAQ, vivement concernée par ces problématiques et à fortiori par l’allongement de la durée de vie. Cette méthode de travail devrait permettre d’œuvrer dans le détail.

Transports

  • Le travail en sous-groupe a permis que l’ensemble des bus soient équipés des adaptations nécessaires avant 2015.
  • Mise à disposition du service handiqub, service de transport adapté le dimanche.
  • Participation du sous groupe transports à la concertation pour le renouvellement de la délégation de service public en inscrivant au cahier des charges nombre de précisions permettant d’intégrer les sujets inhérents à toutes les situations de handicap.
  • Nous avons revu les systèmes de plan dans les arrêts de bus afin de faciliter la lisibilité pour les personnes avec déficience intellectuelle et visuelle, ce qui, par ailleurs, sert au plus grand nombre d’usagers.

Voirie

  • 45 000 Kilomètres de voirie parcourus afin d’établir le plan d’accessibilité de la ville.
  • Budget doublé dès 2008 (passé de 45 000 Euros à 90 000 Euros) et qui se verra à nouveau augmenté d’ici avant la fin du mandat.
  • Nous avons entamé l’implantation des adaptations nécessaires sur les carrefours à feux pour les personnes déficientes visuelles.

Bâtiments

  • Suite à un diagnostic, inscription au budget de 6,5 millions d’Euros d’ici au 1er Janvier 2015 afin de rendre tous les bâtiments de la ville accessibles à toutes les situations de handicap rencontrées.
  • Début de la hiérarchisation des priorités avec la mise en accessibilité en 2010 de la salle d’escrime, et au final, suite à cette volonté municipale, de l’ensemble du complexe communautaire de la piscine de Kerlan Vian.
  • L’engagement du relogement de la Mairie de Kerfeunteun au plus tard en 2014.
Ville de Quimper
Contact

Hôtel de ville et d'agglomération de Quimper
44 place Saint-Corentin
CS 26004 - 29107 Quimper cedex
02 98 98 89 89 - contact@quimper.bzh

Horaires

Ouverture de l'accueil
En semaine : 8h30 - 18h
Samedi matin : 9h - 12h

Ouverture de l'état civil
En semaine : 8h30 - 17h
Samedi matin : 9h - 12h