Création de zones d’habitat : construire la ville de demain

Habiter à Quimper : pour répondre à ce souhait de nombreux foyers, la municipalité a décidé de relancer plusieurs zones d’habitat et d’en créer de nouvelles. L’objectif est de mettre 500 logements sur le marché par an. Cette dynamique s’appuie essentiellement sur des lieux de vie existants, dans le prolongement desquels des lotissements voient le jour.

Cet enjeu majeur du mandat prend en compte la nécessité de préserver un important potentiel agricole. La ville se construit ainsi en grande partie « sur elle-même ». Le Plan local d’urbanisme (PLU) prévoit du renouvellement urbain. Quimper veut aller bien au-delà des 30 % réglementaires.

Tous les secteurs disponibles ont été répertoriés, leur superficie totale représente une réserve foncière pour 15 ans. Les acquisitions ont démarré. Trois zones déjà identifiées lors des deux précédents mandats sont en cours de réalisation (Linéostic, Kernoter, Kervalguen), une dizaine d’autres sont à l’étude.

Des travaux engagés

À Linéostic, la viabilisation de la première tranche a commencé. Sur la deuxième tranche (330 logements), la Ville fait des acquisitions. La zone de Kernoter (60 logements) était, en 2008, prête à être engagée. Elle pourra l’être maintenant que l’accès par la route de Bénodet a été rendu possible (entre Toul Sable et Moulin des Landes) ; un cœur de quartier verra le jour. À Kervalguen, l’OPAC mène la mise en œuvre de 340 logements.

Toujours dans les réalisations, à Kersaliou les travaux débuteront fin 2016, l’OPAC y construit 100 logements.

« Quimper a perdu de nombreux habitants ces dernières années, en raison d’une offre de logements insuffisante. Les nouvelles zones d’habitat vont y remédier, et changer la forme même de la ville, modifier les déplacements. »

Guillaume Menguy, adjoint chargé de l’urbanisme, du cadre de vie, de la rénovation urbaine et des espaces verts.

Dans tous les quartiers

La municipalité a souhaité positionner de nouvelles zones d’habitat. C’est le cas sur Ergué-Armel, le long de l’avenue de Ty Bos, avec 630 logements envisagés. Route de Douarnenez, à Coat Ligavan, notamment sur les anciens terrains de rugby, 210 logements (et des commerces) s’inscriraient dans la continuité du secteur de Prat ar Rouz.

À Kerayen, près de la route de Guengat, la zone d’habitation résidentielle pourrait compter 175 logements. Sur un site industriel d’Ergué-Armel, à Kervilou, des acquisitions sont en cours (350 logements et une centralité). La deuxième phase de Moulin des Landes (10 hectares, situés derrière le magasin But) est à l’étude, pour 200 logements.

Également en ville

En pleine ville, le secteur de Gourmelen offre un beau potentiel sur un site de qualité exceptionnelle. Des pourparlers sont engagés avec le vendeur et l’acquéreur, pour environ 300 logements.

Le quartier de l’Hippodrome, à l’horizon de 2025-2030, va se modifier, avec des espaces animés en permanence, grâce à un mélange d’activités économiques et d’habitat (800 logements).

De l’autre côté de la voie ferrée, dans le prolongement de la gare, des logements, un parc paysager et du tertiaire sont prévus.

Les prochaines réalisations

  • Linéostic (Petit Guélen), deuxième tranche : 330 logements
  • Kervalguen (près de Kermoysan) : 340 logements
  • Kernoter (route de Bénodet) : 60 logements
  • Kersaliou (Ty Bos) : 100 logements

Élu de référence

1 Photo : Laurent Laveder

Guillaume Menguy
4ème adjoint chargé de l’urbanisme, du cadre de vie, de la rénovation urbaine et des espaces verts

Mairie de Quimper
44, place Saint-Corentin
CS 26004 - 29107 Quimper
guillaume.menguy@quimper.bzh
Téléphone : 02 98 98 89 49

Ville de Quimper
Contact

Hôtel de ville et d'agglomération de Quimper
44 place Saint-Corentin
CS 26004 - 29107 Quimper cedex
02 98 98 89 89 - contact@quimper.bzh

Horaires

Ouverture de l'accueil
En semaine : 8h30 - 18h
Samedi matin : 9h - 12h

Ouverture de l'état civil
En semaine : 8h30 - 17h
Samedi matin : 9h - 12h