Nouveaux locaux de l'Arpaq : adaptés et fonctionnels

Avec ses 1200 adhérents, l’Arpaq (association des retraités et personnes âgées de Quimper) est l’une des plus grosses associations quimpéroises. Mettre à leur disposition des locaux adaptés est une priorité.

André Guénégan, chargé des ressources humaines et des relations extérieures avec les partenaires

Le bâtiment municipal qui abrite le siège de l’Arpaq va être entièrement réagencé. Des travaux nécessaires pour cette association dynamique qui propose de multiples activités aux retraités quimpérois.

La municipalité quimpéroise est le principal soutien et partenaire de l’Arpaq. Elle met notamment à sa disposition depuis 1977, les locaux situés rue des Cols verts et alloue tous les ans une subvention de fonctionnement, ainsi que des aides ponctuelles pour des projets spécifiques.

L’association rayonne également sur tous les quartiers de la ville grâce à des activités programmées auprès des personnes âgées qui ne peuvent pas ou ne souhaitent pas se déplacer. A cet effet, des mises à disposition de locaux municipaux dans différents quartiers sont prévues dans le cadre d’une convention pluriannuelle.

Le siège de cette association est aujourd’hui inadapté : surface insuffisante pour pouvoir accueillir dans de bonnes conditions et organiser les diverses activités de l’association, conditions de travail du personnel à repenser, non-conformité des locaux en matière d’accessibilité, etc. Comme de nombreux anciens bâtiments, les locaux rue des Cols verts, nécessitent une rénovation complète.

Vue d'architecte du nouveau bâtiment de l'ArpaqVoir l'image en grand Vue d'architecte du nouveau bâtiment de l'Arpaq qui sera livré en 2019.

Dans un premier temps, la ville de Quimper avait envisagé une restructuration du bâtiment afin d’augmenter la capacité d’accueil, le confort des adhérents et du personnel ainsi que l’amélioration de l’acoustique et des performances thermiques du bâti.

Compte-tenu des diverses contraintes, la ville de Quimper a fait le choix de déconstruire le bâtiment existant pour construire, sur le même site, un bâtiment entièrement neuf, d’une surface utile de 445 m² au programme.

Les travaux de reconstruction des locaux mis à la disposition de l’ARPAQ ont été programmés pour une durée prévisionnelle de 1 an et ont débuté en septembre 2018. Durant ces travaux, la Ville s’est engagée à prendre en charge le relogement de l’association. L’ancienne mairie annexe de Penhars, actuellement inoccupée, a été retenue compte-tenu de son implantation dans le quartier d’origine de l’ARPAQ et de la superficie du bâtiment.

Le bâtiment sera conçu afin de limiter les coûts de fonctionnement : la volonté des élus de construire un bâtiment économe en énergie s’est traduite par un objectif thermique fort, le nouveau bâtiment sera d’un niveau Passiv’haus. Mais avant tout, les élus souhaitent offrir aux retraités quimpérois un lieu d’accueil et d’échange.

Le montant de l’opération financée par la ville de Quimper est estimé à 1 500 000 € TTC.

Calendrier du projet

  • 2esemestre 2016 : lancement de la maîtrise d’œuvre
  • Septembre 2018 : début des travaux
  • Octobre 2019 : livraison du bâtiment

Budget prévisionnel

1,5 million d’euros TTC

Vue d'architecte du nouveau bâtiment de l'ArpaqVoir l'image en grand Vue d'architecte du nouveau bâtiment de l'Arpaq qui sera livré en 2019.

Élu de référence

André Guénégan Photo : Jean-Jacques Banide

André Guénégan
2ème adjoint chargé des ressources humaines et des relations extérieures avec les partenaires

Mairie de Quimper
44, place Saint-Corentin
CS 26004 - 29107 Quimper
andre.guenegan@quimper.bzh
Téléphone : 02 98 98 88 46