Quimper et le breton

Le conseil municipal, réuni le 5 juin 2015, a adopté une déclaration solennelle en faveur d’une politique culturelle et linguistique bretonne dynamique et volontariste. En voici le texte.

Préambule

La ville de Quimper tient à rappeler les principes politiques majeurs des droits et devoirs des institutions publiques vis-à-vis de la culture et de la langue bretonnes. Elle reprend à son compte les termes essentiels de la convention de l’ UNESCO sur la diversité culturelle ratifiée par la France et qui affirme :

  • Que la diversité linguistique est un élément fondamental de la diversité culturelle,
  • Que les droits de l’homme impliquent la possibilité pour les individus du choix des expressions culturelles,
  • L’égale dignité de toutes les cultures,
  • La nécessité de préserver la diversité culturelle et linguistique de la planète comme une condition essentielle pour un développement durable au bénéfice des générations présentes et futures .

Principes, objectifs et moyens de la politique culturelle et linguistique

La ville tient à rappeler officiellement ses priorités en faveur d’une politique culturelle et linguistique dynamique et volontariste visant à tirer parti de son histoire, à mettre en valeur son identité, sa culture et sa langue et à favoriser ainsi également l’attractivité présente et future de son territoire .

Les axes prioritaires en seront les suivants :

  1. Développer la présence et la visibilité de la langue bretonne par une politique de communication active et son usage dans l’espace public et la vie quotidienne des habitants,
  2. Soutenir le bilinguisme précoce et toutes les filières d’enseignement de la langue bretonne de la ville et de la communauté d’agglomération, de la maternelle à l’université,
  3. Favoriser le développement de la création, de la diffusion et de l’information en langue bretonne : télévisions, radios, diffusion numérique, éditions et livres,
  4. Accompagner et renforcer les institutions associatives bretonnes qui jouent un rôle moteur au service de la ville et de la Cornouaille : Ti Ar Vro, fédérations de musique et de danse bretonne,
  5. Valoriser et promouvoir les événements culturels bretons emblématiques : Festival de Cornouaille, fête de la Bretagne, Redadeg, Jeudis de l’évéché, Noz Gwenn ha Du…
  6. Définir une nouvelle politique de la collectivité avec, d’une part, le développement de la langue bretonne dans les documents administratifs et, d’autre part, une attention accrue à la formation des agents et aux recrutements des personnels et plus spécialement ceux en contact avec le public,
  7. Permettre à Quimper de prendre toute sa place comme acteur de la politique linguistique tant dans les échanges internationaux et européens qu’au niveau de la Charte européenne des langues régionales dont elle soutiendra la ratification.

Afin de mettre en œuvre les actions concrètes de cette politique ambitieuse et novatrice qui vise à répondre aux objectifs actuels de la charte « Ya d’ar Brezhoneg » tout en progressant vers le niveau supérieur, un chargé de mission à mi-temps sera recruté. Il aura en charge le pilotage transversal de la politique de la ville en matière d’apprentissage et de diffusion de la langue bretonne, le conseil en matière de culture bretonne et au montage de projets innovants ainsi que le suivi et l’évaluation des actions menées. Pour l’accomplissement de sa mission, il s’attachera à impulser une culture de réseau avec les acteurs en place, contribuant ainsi à faire de Quimper la capitale de la culture bretonne.

Brezhoneg ha Sevenadur Breizh : disklêriadur solenn a-berzh Kêr Gemper

Raklavar

Fellout a ra da Gêr Gemper degas da soñj eus ar pennaennoù politikel diazez evit a sell ouzh gwirioù ha dleadoù an ensavadurioù publik e-keñver ar brezhoneg ha sevenadur Breizh. Adkemer a ra eviti ar pep pouezusañ eus pezh a gaver e kenemglev an UNESCO diwar-benn al liesseurted sevenadurel, a zo bet degemeret gant Bro-Frañs. Ennañ e lavarer kement-mañ :

  • Mont a ra al liesseurted yezhel d’ober ul lodenn diazez eus al liesseurted sevenadurel,
  • Hervez gwirioù Mabden e c’hall kement den zo choaz e sevenadurioù,
  • N’eus sevenadur ebet hag a vefe a-us ar re all,
  • Ret eo delc’her da liesseurted sevenadurel ha yezhel ar bed rak paneveti ne vo ket eus un diorren padus evit mad ar remziadoù a vremañ hag ar re da zont

Pennaennoù, palioù ha binvioù ar politikerezh a-fet yezh ha sevenadur

Fellout a ra da Gêr Gemper degas da soñj, ent ofisiel, ar pezh a venn ober da gentañ-penn evit diazezañ ur politikerezh yezhel ha sevenadurel lañs ha youl gantañ abalamour da dennañ he mad eus hec’h istor, da vrudañ hec’h identelezh, he sevenadur hag he yezh, hag evel-se da sachañ muioc’h a dud war he zu, bremañ hag en amzer-da-zont.

Setu diazezoù pennañ ar politikerezh-se :

  1. Kas ur politikerezh brudañ youlek war-raok ha broudañ implij ar brezhoneg el lec’hioù foran hag e buhez pemdez an dud abalamour da lakaat ar brezhoneg war wel muioc’h-mui,
  2. Broudañ an divyezhegezh abred hag an holl hentadoù ma vez kelennet brezhoneg e Kemper hag er gumuniezh tolpad-kêrioù, eus ar skol-vamm betek ar skol-veur,
  3. Sikour ar c’hrouiñ, ar skignañ hag ar c’helaouiñ e brezhoneg : skinwel, skingomz, skignañ niverel, embann ha levrioù,
  4. Sikour ha solutaat ar c’hevregezhioù a vez kaset ul labour pouezus da benn ganto war dachenn sevenadur Breizh e servij Kemper ha Bro-Gerne : Ti Ar Vro, ar c’hevreadoù sonerezh ha dañsoù Breizh...
  5. Sikour ha brudañ an abadennoù pouezus-kenañ war dachenn sevenadur Breizh : Gouelioù Kerne, Gouel Breizh, ar Redadeg, Yaouvezhioù an Eskopti, Noz Gwenn ha Du…
  6. Diazezañ ur politikerezh nevez en ti-kêr : eus un tu, ober muioc’h-mui gant ar brezhoneg en dielloù melestradurel, hag eus an tu all klask stummañ muioc’h an implijidi ha kemer ar brezhoneg e kont evit tuta implijidi, dreist-holl ar re a vez e darempred gant an dud,
  7. Reiñ an tu da Gemper da gemer ur plas a bouez er politikerezh yezh, koulz en eskemmoù etrebroadel hag evit ar pezh a sell ouzh Karta Europa ar yezhoù rannvro a c’houlenn ma vefe sinet gant Bro-Frañs.

Evit kas obererezhioù fetis ar politikerezh nevezus ha youlek-se da benn, abalamour da dizhout palioù a zo lakaet bremañ gant ar garta « Ya d’ar brezhoneg » ha war un dro klask mont betek al live uheloc’h, e vo gopret un den karget a ziorren hanter-amzer. Karget e vo da ren politikerezh treuzservij an ti-kêr e-keñver deskiñ ha skignañ ar brezhoneg, da guzuliañ war dachenn sevenadur Breizh ha sikour ar re a savo raktresoù nevezus, hag ivez da sellet pizh ha da briziañ an obererezhioù kaset da benn. Evit kas e gefridi da benn e klasko kenlabourat gant an holl re a labour war an dachenn dija, kement ha sikour lakaat Kemper da vezañ kêr-benn sevenadurel Breizh.

élu de référence

1

Nicolas Gonidec
Conseiller municipal délégué à la culture bretonne et aux événements culturels

Mairie de Quimper
44, place Saint-Corentin
CS 26004 - 29107 Quimper
nicolas.gonidec@quimper.bzh
Téléphone : 02 98 98 89 02

élu de référence

1 Photo : Jean-Jacques Banide

Jean-Pierre Doucen
10ème adjoint chargé de l’éducation et de la langue bretonne

Mairie de Quimper
44, place Saint-Corentin
CS 26004 - 29107 Quimper
jean-pierre.doucen@quimper.bzh
Téléphone : 02 98 98 89 49

Direction de la culture

Hôtel de Ville et d'agglomération

44, place Saint-Corentin - 29000 Quimper

Secrétariat : 02 98 98 89 00 - Fax : 02 98 98 87 80 - Email : culture@quimper.bzh

Ville de Quimper
Contact

Hôtel de ville et d'agglomération de Quimper
44 place Saint-Corentin
CS 26004 - 29107 Quimper cedex
02 98 98 89 89 - contact@quimper.bzh

Horaires

Ouverture de l'accueil
En semaine : 8h30 - 18h
Samedi matin : 9h - 12h

Ouverture de l'état civil
En semaine : 8h30 - 17h
Samedi matin : 9h - 12h